La source du miracle.

« Pourquoi n’avons-nous pu… ? »(Matthieu 17 :14-21)

Les disciples sont face à un échec ! Et si souvent,  comme eux, nous nous trouvons en « échec » devant le mal, la maladie.

Face à notre grande impuissance, que répond Jésus ? Lui, agit avec autorité… et le miracle a lieu !

Le miracle n’est en rien à comparer à la magie ! Le Seigneur a toujours refusé ce qui ne serait qu’un acte « magique » pour séduire les gens :

  • Quand le tentateur lui demande de transformer les pierres en pains, il refuse catégoriquement (Matthieu 4 :3)
  • Quand on lui demande de faire un miracle pour « voir », là aussi, fermement, il refuse (Matthieu 12 :38)
  • Même sur la Croix, il refusera un coup d’éclat en s’arrachant de celle-ci, alors qu’on lui dit : « Descends de la croix… » (Matthieu 27 :40)

Non, la source du miracle en Jésus-Christ est ailleurs.

Trois éléments essentiels accompagnent les miracles de Jésus : Compassion, Autorité et Exaucement.

  1. Amour et Compassion

Jésus a compassion des foules, des gens… Et tous les malades du corps et du cœur se sont approchés de Lui pour être bénis de lui. Il leur disait : « Venez à moi… »,  et  ils sont venus. Cette immense Bonté l’a poussé sans cesse à guérir, à soulager, à consoler, à donner.

Voyez Matthieu 15 :32 et la multiplication des pains et des poissons.

Voyez encore Matthieu 9 :36

  • Autorité et Puissance

Jésus avait autorité sur les démons, sur la maladie, sur les éléments…

Voyer Matthieu 8 :8 : Il dit « un mot » et le malade a été relevé.

Voyez encore Marc  5 :30 où nous lisons qu’une « force sortait de lui » pour la guérison des malades.

  • Prière et Exaucement

C’est encore parce que Jésus priait, et priait souvent, longtemps, qu’il a été exaucé en vue de grands miracles. Il le déclare face au tombeau de Lazare : « Père, je savais que tu m’exauces toujours » (Jean 11 :42 et 43)

Et ces 3 caractéristiques accompagnants l’œuvre miraculeuse de Jésus se retrouvent ensemble dans ses actions.

Voyons-en la réalité avec Lazare et la résurrection :

  • Sa compassion : Jésus pleure (11 :35)
  • Son autorité : Lazare, sors ! (11 :43)
  • Son exaucement : Je savais que tu m’exauces toujours (11 :42 et 43)

Le miracle n’est pas un acte magique, loin de là, mais la conjugaison de la compassion, de la prière et de l’exercice de l’autorité reçue.

Et nous ?

Où en sommes-nous dans la vie de prière, d’intercession, de compassion pour les autres ?

Où en sommes-nous en compassion, en amour pour les autres ? Ne sommes-nous pas trop souvent devenus « juges » des autres, au détriment de la compassion à exercer ?

Où en sommes-nous quant à l’autorité, la puissance reçue avec ce si bon baptême dans le Saint-Esprit ?

Avec la réception du don du Saint-Esprit, c’est un revêtement  de compassion que nous recevons (Romains 5 :5), c’est un revêtement de puissance (Actes 1 :8), et également un revêtement pour avoir un esprit de prière (Romains 8 :26).

Je vous souhaite une telle réception d’Amour, compassion, d’autorité et de puissance, d’exaucement-prière pour voir le miraculeux évangile briller au milieu de nous.

Philippe BAK