Olivier Cassoly et son épouse Peggy

Olivier Cassoly et son épouse Peggy

Né dans une famille de 5 enfants dont je suis le dernier, j’ai eu le privilège de grandir auprès d’une maman pieuse. Je me souviens le soir, de moments passés avec elle pour lire la Bible et prier.
Très jeune, j’avais déjà le cœur ouvert aux choses de Dieu – et à Dieu lui-même.
A 8 ans, seul sur le canapé du salon, je me rappelle avoir été profondément bouleversé par la lecture que je venais de faire sur la mort du Sauveur à Golgotha. Là, seul avec Dieu, je donnais mon cœur au Seigneur.
A 10 ans, en colonie de vacances au Coteau Fleurie, dans le département de la Haute-Loire, je fus baptisé du Saint-Esprit et parlais en langues.
Quelques semaines après cette merveilleuse expérience, une campagne d’évangélisation s’était tenue à Nice, avec Nicky Cruz (Ancien chef de Gang New-Yorkais converti à Jésus Christ) à laquelle nous étions allés maman et moi. Après la réunion, alors que nous rentrions à la maison, je lui partageais la conviction que le Seigneur avait déposé dans mon cœur pendant la conférence – et de lui dire : « Quand je serais grand, je servirai le Seigneur ! »
Puis arriva l’âge de l’adolescence. Papa était gravement malade depuis plusieurs années (cancer des os) et il nous quitta alors que je n’avais que 13 ans. Mais avec lui, c’était aussi l’autorité paternelle qui me quittait !
Maman fut dans l’obligation de travailler pour subvenir aux besoins de la famille, et c’est ainsi que je me suis retrouvé, un peu trop tôt, livré à moi-même. J’ai alors malheureusement oublié toutes les grâces déposées par le Seigneur, quelques années auparavant dans mon cœur, pour glisser dans la délinquance, avec toute la folie d’un adolescent livré à lui-même. C’est ainsi que je quittai les voies de Dieu et la vie de l’église pendant plus de trois ans !
Puis, en octobre 1986, une mission d’évangélisation eut lieu à Cannes, avec le prédicateur américain Harold HERMAN. Ce prédicateur avait été, pendant la seconde guerre mondiale, un grand reporter et photographe de guerre (quatre ans sur le front), pour les studios Colombia à Hollywood – et sa vie m’intéressait. Je venais donc pour l’écouter lui – le reporter photographe – mais non pas son message de l’Evangile ! Mais le Seigneur m’attendait là. Le sermon de cet homme était extrêmement simple et percuta mon cœur contre toute attente. Dieu parlait à nouveau à mon âme, après plus de trois ans de silence.
Puis dans la foulée, une autre campagne d’évangélisation fit suite avec le Pasteur Laurent VANDEPUTTE. Là, le Seigneur achevait de m’interpeller… – et je ne résistais plus davantage. Je revenais à Lui, repentant et désireux à nouveau de Lui obéir.
Le Seigneur me redonna son bon Esprit et mon cœur débordait d’une joie immense. La flamme du témoignage m’embrasait. Et ce feu ne m’a plus jamais quitté !
A 17 ans, lors d’une réunion de jeunesse, le prédicateur Guy LEFILATTRE faisait un appel pour le service de Dieu… et là, les paroles que j’avais dites à maman à 10 ans me sont alors revenues : « Plus grand, je servirai le Seigneur »… Je m’abandonnais alors sans réserve et sans résistance devant cette invitation à le servir.
Suite à cela, j’ai vivement désiré me former dans une école biblique. Toutefois, il m’aura fallut attendre 7 ans avant de m’y rendre. J’ai mis ces années à profit, pour m’investir dans mon église locale (monitorat avec les enfants – chorale – chantre – aide à la prédication)… mais aussi pour travailler (commerce et immobilier), afin de pouvoir subvenir moi-même aux dépenses de mes études bibliques (sous les conseils de mon pasteur A. LEBLOND)
En Septembre 1993, je quittais ma ville de Cannes, pour 3 années d’école biblique au C.T.S. dans la périphérie de Bruxelles. En décembre 1995, j’étais diplômé et le mois suivant, après de nombreux séjours à la Réunion, je venais définitivement m’y installer. Là, je me suis intégré à l’Assemblée de Saint-Pierre, sous la tutelle du Pasteur M.Y CALCINE. Je donnais la main d’association aux frères de la région et je commençais mon ministère à mi-temps, sur l’église de Mont-Vert. Le1er Juillet 1997, l’église me prenait à plein temps pour le ministère pastoral.
En février 1999, il m’a été demandé de rejoindre la région des hauts du Tampon (14 Km et 23 km), où j’y ai exercé mon ministère pendant 13 ans, jusqu’à fin Janvier 2012. Après quoi, j’ai été affecté sur la Région basse du Tampon – au sein d’une équipe pastorale renforcée depuis peu, par les Pasteurs Marie-Yves Calciné (Septembre 2015), Luidgi Troca (Septembre 2014) et le pasteur stagiaire Daniel Delmont (Juillet 2014)

Côté famille, j’ai rencontré en 1992, lors d’un séminaire musical à Dos d’âne, à la Réunion, PEGGY qui partage et réjouit ma vie aujourd’hui, depuis notre union en Juin 1996 – Elle m’a donnée une magnifique petite fille (MANON) en décembre 2002.

Bénis soit le Seigneur pour sa bonté et sa fidélité envers chacun de nous !
Puissions-nous toujours mieux le servir !

« Ce n’est pas vous qui m’avez choisi, mais moi, je vous ai choisis et je vous ai établis, afin que vous alliez, que vous portiez du fruit, et que votre fruit demeure… » Jean 15/16

Fiche