Georges Mouriapregassin et son épouse Caroline

Georges Mouriapregassin et son épouse Caroline

La grâce de Dieu dans ma vie.

Je me suis converti le 21 septembre 1997. Avant cela ma vie était un vrai désastre. En quelques mots voici mon témoignage avant ma rencontre avec Jésus.

J’ai grandi, élevé par ma mère avec mes frères et ma soeur sans trop de moyens. Nous vivions près d’un temple malbar dont le prêtre m’avait pris sous son aile. J’ai participé à toutes sortes de rituels religieux qu’un enfant ne devrait pas voir. Aujourd’hui j’ai conscience qu’il s’agissait de rites diaboliques.

Pourtant c’est à l’âge de 22 ans que les premières manifestations de la possession démoniaque dans ma vie ont eu lieu. A compter de ce jour, les choses se sont enchaînées sans que je ne puisse faire quoi que ce soit.

Le mauvais esprit m’utilisait pour assouvir ses passions, ses volontés puis m’a conduit dans de mauvaises fréquentations, à l’usage du mal et à toutes autres sortes de perversions.

A plusieurs reprises, j’ai cherché mon salut, ma délivrance, un secours auprès des religieux mais on me disait impur, trop violent. Nul n’a pu me délivrer.

Jusqu’au jour où j’ai rencontré Jésus comme ce possédé de Gadara. Il a tout changé en moi. Je suis passé des plus obscures ténèbres à une bienfaisante lumière.

Je me suis rendu dans un lieu de réunion de la Mission, la grâce de Dieu s’est manifestée et j’ai été définitivement libéré de l’emprise de cet esprit.

Du fumier, il relève l’indigent pour le faire assoir parmi les grands de son peuple. Oui, j’ai expérimenté la grâce de Dieu dans ma vie.

C’est alors qu’a commencé mon cheminement avec Jésus. Il est venu faire sa demeure en moi, il a pris toute la place et il a rempli mon cœur de joie, de paix, d’amour.

Il m’a toujours conduit dans les durs moments. J’ai connu une période difficile socialement, personnellement et spirituellement. J’ai échappé à une mort certaine dans un incendie.

Tout cela ne m’a pas empêché de servir le Seigneur dans les petites tâches, déjà désireux d’offrir cette vie qu’il a transformée. Plus tard j’ai trouvé mon épouse au sein de l’église. Nous avons ensemble deux fils.

C’est d’ailleurs ensemble que le Seigneur nous appeler dans le ministère pour le servir, de lui consacrer notre vie. C’est pour nous un honneur et immense privilège de servir le seul vrai Dieu malgré nos imperfections. Actuellement nous travaillons sur la paroisse de la montagne avec l’équipe de la région nord.

Je lui rends gloire pour cela et désire le laisser nous façonner comme le potier avec l’argile.

 

Mon expérience personnelle

J’ai connu le Seigneur dans mon enfance puisque mes parents étaient convertis. Cependant à 14 ans, suite à leur séparation, nous avons quitté l’église.

Baptisée du Saint-Esprit je sais qu’il m’a assistée à chaque instant de mon adolescence, il m’a préservé de la mentalité de ce monde et surtout il m’a encouragé et protégé dans des situations difficiles. J’étais une adolescente qui ressentait un grand vide, de l’insatisfaction. J’avais des idées suicidaires. Je n’arrivais pas à accepter les problèmes d’alcool de mon père, la séparation de mes parents et bien d’autres choses encore.

Le Saint-Esprit me poussa à revenir au sein de l’église à l’âge de 17 ans avec l’approbation de ma mère chez qui je vivais. J’ai très vite décidée de donner ma vie à Jésus car il m’avait délivrée de mes angoisses, mes idées noires. C’était là que je me sentais bien, en paix remplie de joie. Je me suis engagée le même jour que Georges, le 21 septembre 1997 alors même qu’on ne se connaissait pas.

Moi aussi j’ai commencé à servir Dieu dans l’Eglise dans la chorale, avec les ados, les enfants. Tout ce que mes mains trouvaient à faire je le faisais.

Jésus est pour moi un guide. Il m’a dirigée dans mes projets, mes études et plus tard dans le choix d’un époux et ce fut Georges.

C’est ensemble qu’après notre mariage nous avons continué à servir le Dieu qui nous avait unis. Avec nos deux enfants, nous expérimentons chaque jour sa fidélité, sa bienveillance, sa toute puissance et sa protection.

Je le remercie de tout ce qu’il fait dans ma vie, d’être avec moi chaque jour.

Fiche