Les fleurs des champs.

Jésus, dans l’Évangile, nous invite à regarder les lys des champs.

Qui de nous n’a jamais été émerveillé par l’une de ces fleurs cachées derrière une pierre ou à la croisée des chemins ou encore dans l’herbe d’un pré ?

Nous l’avons photographiée et même envoyée à des amis. Elle a retenu notre admiration et nous nous sommes extasiés devant elle. La beauté des couleurs, la pureté des formes et la finesse des découpes nous rappelle que le Créateur est aussi un artiste hors pair.

Jésus nous dit encore que « Salomon, même dans toute sa gloire n’a pas été vêtu de cette façon ! » (Matthieu 6:29).

En les admirant, nous pouvons aussi penser à la si courte durée de leur vie. Ces fleurs ne sont que de l’herbe qui existe aujourd’hui et qui demain sera sèche. « L’homme ! Ses jours sont comme l’herbe, il fleurit comme la fleur des champs. Lorsqu’un vent passe sur elle, elle n’est plus » (Psaume 103 :15-16).

Si Dieu revêt ainsi l’herbe des champs, à combien plus forte raison veut-il prendre soin de nous ! Et cela dans tous les domaines : social, familial, financier, spirituel et physique.

Les circonstances de la vie font que certains instants nous paraissent « étroits ».

Il existe des fins de mois plus difficiles…des factures qui s’accumulent à certaines périodes de l’année. Mais si Dieu prend soin, ainsi,  des lys des champs, nos vies, à ses yeux, ont bien plus de valeur qu’eux ! Si Dieu nourrit les oiseaux qui n’amassent rien dans les greniers, Il souhaite pourvoir à tous nos besoins selon sa richesse, avec gloire en Jésus-Christ.

Les inquiétudes n’ajoutent rien à la durée de notre vie. Au contraire, elles nous minent et nous procurent un mal vivre.

Nous pouvons faire confiance à Dieu, il est fidèle. Laissons à ses pieds toute angoisse de la vie ou de l’avenir.

Cherchons premièrement le royaume et la justice de Dieu.

Jésus nous dit que « toutes choses, et rien de moins, nous seront données par dessus.» (Matthieu 6:33)

 

Pasteur Jean CIZERON