Les extravagances

Amos le prophète, confronté à l’inconduite de ses contemporains, écrit : « Ils extravaguent au son du luth, ils se croient habiles comme David sur les instruments de musique.” (Amos 6:5)

Le dictionnaire nous donne quelques synonymes, pas très flatteurs, de l’extravagance

« Démence, aliénation, délire, égarement, folie, déraison, bizarrerie, absurdité, inconscience, bêtise, sottise, inconduite, écart, faux pas, manquement, relâchement, faute. impertinence, incorrection, inconvenance, incartade, irrégularité, errements, libertinage, escapade, originalité, fantaisie, nouveauté, étrangeté, excentricité, anomalie, caprice, envie, lubie, excès, coup de tête… » pour ne citer qu’eux !

Nous en avons quelques exemples dans la Bible.

David, chez le roi Akisch et ses serviteurs, passe par une période de crainte.

Pour sauver sa vie, il se montre comme fou à leurs yeux, et commet devant eux des extravagances ; il fait des marques sur les battants des portes, et laisse couler sa salive sur sa barbe.

Akisch dit à ses serviteurs : « Est-ce que je manque de fous, pour que vous m’ameniez celui-ci et me rendiez témoin de ses extravagances ? Faut-il qu’il entre dans ma maison ? »

Heureusement David n’est pas fou. Mais dans ce cas très particulier, il improvise cette comédie pour le paraître. (1Samuel 21 :12-15)

Dans une période de sa vie Saül le premier roi d’Israël est saisi par l’Esprit de Dieu et prophétise. Mais il se jette nu par terre ce jour-là et pendant toute la nuit. Point n’est besoin de se dénuder pour prophétiser ! Il le prouve, lui-même, au commencement de sa vocation. Lorsqu’alors il prophétise, il le fait décemment. Mais l’orgueil de ce roi lui monte à la tête et il s’égare. En s’éloignant de Dieu, certes l’Esprit le saisit, mais il extravague. (1 Samuel 19: 23-24)

Les doctrines bizarres, les lois immorales, les nouvelles liturgies exubérantes qui remplacent les anciennes endormantes, les modes excentriques, les plaisirs effrénés, les comportements à risque, les meurs débridés, les excès…sont la démonstration que nous sommes dans une société exubérante.

Plus que jamais, il est important de se référer aux paroles de Jésus. Il nous demande de nous conduire avec sagesse et non comme des insensés. Il nous appelle à la réflexion dans un monde ou les médias sont le maître à penser de la majorité.

Il nous invite à considérer la volonté de Dieu ce qui est bon agréable et parfait.

L’esprit de séduction qui agit dans le monde se présente à notre porte. Ce n’est qu’en demeurant en  Jésus qui est fait, pour nous, par Dieu, sagesse et justice, que nous échapperont à son « tsunami ravageur ».

Souvenons-nous qu’un peu de folie l’emporte sur la sagesse et sur la gloire (Ecclésiaste 10:1). Mais que la sagesse a de l’avantage sur la folie, comme la lumière a de l’avantage sur les ténèbres. (Ecclésiaste 2:13).

 

Pasteur Jean CIZERON