Lecture du 17 Mai

Jean 9 / Louis Segond

1 Jésus vit, en passant, un homme aveugle de naissance. 2 Ses disciples lui firent cette question : Rabbi, qui a péché, cet homme ou ses parents, pour qu’il soit né aveugle ? 3 Jésus répondit : Ce n’est pas que lui ou ses parents aient péché; mais c’est afin que les oeuvres de Dieu soient manifestées en lui. 4 Il faut que je fasse, tandis qu’il est jour, les oeuvres de celui qui m’a envoyé; la nuit vient, où personne ne peut travailler. 5 Pendant que je suis dans le monde, je suis la lumière du monde. 6 Après avoir dit cela, il cracha à terre, et fit de la boue avec sa salive. Puis il appliqua cette boue sur les yeux de l’aveugle, 7 et lui dit : Va, et lave-toi au réservoir de Siloé, nom qui signifie envoyé. Il y alla, se lava, et s’en retourna voyant clair. 8 Ses voisins et ceux qui auparavant l’avaient connu comme un mendiant disaient : N’est-ce pas là celui qui se tenait assis et qui mendiait ? 9 Les uns disaient : C’est lui. D’autres disaient: Non, mais il lui ressemble. Et lui-même disait : C’est moi. 10 Ils lui dirent donc : Comment tes yeux ont-ils été ouverts ? 11 Il répondit : L’homme qu’on appelle Jésus a fait de la boue, a oint mes yeux, et m’a dit : Va au réservoir de Siloé, et lave-toi. J’y suis allé, je me suis lavé, et j’ai recouvré la vue. 12 Ils lui dirent : Où est cet homme ? Il répondit : Je ne sais. 13 Ils menèrent vers les pharisiens celui qui avait été aveugle. 14 Or, c’était un jour de sabbat que Jésus avait fait de la boue, et lui avait ouvert les yeux. 15 De nouveau, les pharisiens aussi lui demandèrent comment il avait recouvré la vue. Et il leur dit : Il a appliqué de la boue sur mes yeux, je me suis lavé, et je vois. 16 Sur quoi quelques-uns des pharisiens dirent : Cet homme ne vient pas de Dieu, car il n’observe pas le sabbat. D’autres dirent : Comment un homme pécheur peut-il faire de tels miracles ? Et il y eut division parmi eux. 17 Ils dirent encore à l’aveugle : Toi, que dis-tu de lui, sur ce qu’il t’a ouvert les yeux ? Il répondit : C’est un prophète. 18 Les Juifs ne crurent point qu’il eût été aveugle et qu’il eût recouvré la vue jusqu’à ce qu’ils eussent fait venir ses parents. 19 Et ils les interrogèrent, disant : Est-ce là votre fils, que vous dites être né aveugle ? Comment donc voit-il maintenant ? 20 Ses parents répondirent : Nous savons que c’est notre fils, et qu’il est né aveugle; 21 mais comment il voit maintenant, ou qui lui a ouvert les yeux, c’est ce que nous ne savons. Interrogez-le lui-même, il a de l’âge, il parlera de ce qui le concerne. 22 Ses parents dirent cela parce qu’ils craignaient les Juifs; car les Juifs étaient déjà convenus que, si quelqu’un reconnaissait Jésus pour le Christ, il serait exclu de la synagogue. 23 C’est pourquoi ses parents dirent : Il a de l’âge, interrogez-le lui-même. 24 Les pharisiens appelèrent une seconde fois l’homme qui avait été aveugle, et ils lui dirent : Donne gloire à Dieu; nous savons que cet homme est un pécheur. 25 Il répondit : S’il est un pécheur, je ne sais; je sais une chose, c’est que j’étais aveugle et que maintenant je vois. 26 Ils lui dirent : Que t’a-t-il fait ? Comment t’a-t-il ouvert les yeux ? 27 Il leur répondit : Je vous l’ai déjà dit, et vous n’avez pas écouté; pourquoi voulez-vous l’entendre encore ? Voulez-vous aussi devenir ses disciples ? 28 Ils l’injurièrent et dirent : C’est toi qui es son disciple; nous, nous sommes disciples de Moïse. 29 Nous savons que Dieu a parlé à Moïse; mais celui-ci, nous ne savons d’où il est. 30 Cet homme leur répondit : Il est étonnant que vous ne sachiez d’où il est; et cependant il m’a ouvert les yeux. 31 Nous savons que Dieu n’exauce point les pécheurs; mais, si quelqu’un l’honore et fait sa volonté, c’est celui là qu’il exauce. 32 Jamais on n’a entendu dire que quelqu’un ait ouvert les yeux d’un aveugle-né. 33 Si cet homme ne venait pas de Dieu, il ne pourrait rien faire. 34 Ils lui répondirent : Tu es né tout entier dans le péché, et tu nous enseignes ! Et ils le chassèrent. 35 Jésus apprit qu’ils l’avaient chassé; et, l’ayant rencontré, il lui dit : Crois-tu au Fils de Dieu ? 36 Il répondit : Et qui est-il, Seigneur, afin que je croie en lui ? 37 Tu l’as vu, lui dit Jésus, et celui qui te parle, c’est lui. 38 Et il dit : Je crois, Seigneur. Et il se prosterna devant lui. 39 Puis Jésus dit : Je suis venu dans ce monde pour un jugement, pour que ceux qui ne voient point voient, et que ceux qui voient deviennent aveugles. 40 Quelques pharisiens qui étaient avec lui, ayant entendu ces paroles, lui dirent : Nous aussi, sommes-nous aveugles ? 41 Jésus leur répondit : Si vous étiez aveugles, vous n’auriez pas de péché. Mais maintenant vous dites : Nous voyons. C’est pour cela que votre péché subsiste.

1 Samuel 20 / Louis Segond

1 David s’enfuit de Najoth, près de Rama. Il alla trouver Jonathan, et dit : Qu’ai-je fait ? quel est mon crime, quel est mon péché aux yeux de ton père, pour qu’il en veuille à ma vie ? 2 Jonathan lui répondit : Loin de là ! tu ne mourras point. Mon père ne fait aucune chose, grande ou petite, sans m’en informer; Pourquoi donc mon père me cacherait-il celle-là? Il n’en est rien. 3 David dit encore, en jurant : Ton père sait bien que j’ai trouvé grâce à tes yeux, Et il aura dit : Que Jonathan ne le sache pas; cela lui ferait de la peine. Mais l’Eternel est vivant et ton âme est vivante ! il n’y a qu’un pas entre moi et la mort. 4 Jonathan dit à David : Je ferai pour toi ce que tu voudras. 5 Et David lui répondit : Voici, c’est demain la nouvelle lune, et je devrais m’asseoir avec le roi pour manger; laisse-moi aller, et je me cacherai dans les champs jusqu’au soir du troisième jour. 6 Si ton père remarque mon absence, tu diras : David m’a prié de lui laisser faire une course à Bethléhem, sa ville, parce qu’il y a pour toute la famille un sacrifice annuel. 7 Et s’il dit : C’est bien ! ton serviteur alors n’a rien à craindre; mais si la colère s’empare de lui, sache que le mal est résolu de sa part. 8 Montre donc ton affection pour ton serviteur, puisque tu as fait avec ton serviteur une alliance devant l’Eternel. Et, s’il y a quelque crime en moi, ôte-moi la vie toi-même, car pourquoi me mènerais-tu jusqu’à ton père ? 9 Jonathan lui dit : Loin de toi la pensée que je ne t’informerai pas, si j’apprends que le mal est résolu de la part de mon père et menace de t’atteindre ! 10 David dit à Jonathan : Qui m’informera dans le cas où ton père te répondrait durement ? 11 Et Jonathan dit à David : Viens, sortons dans les champs. Et ils sortirent tous deux dans les champs. 12 Jonathan dit à David : Je prends à témoin l’Eternel, le Dieu d’Israël ! Je sonderai mon père demain ou après-demain; et, dans le cas où il serait bien disposé Pour David, si je n’envoie vers toi personne pour t’en informer, 13 que l’Eternel traite Jonathan dans toute sa rigueur ! Dans le cas où mon père trouverait bon de te faire du mal, je t’informerai aussi et je te laisserai partir, afin que tu t’en ailles en paix; et que l’Eternel soit avec toi, comme il a été avec mon père ! 14 Si je dois vivre encore, veuille user envers moi de la bonté de l’Eternel; et si je meurs, 15 ne retire jamais ta bonté envers ma maison, pas même lorsque l’Eternel retranchera chacun des ennemis de David de dessus la face de la terre. 16 Car Jonathan a fait alliance avec la maison de David. Que l’Eternel tire vengeance des ennemis de David ! 17 Jonathan protesta encore auprès de David de son affection pour lui, car il l’aimait comme son âme. 18 Jonathan lui dit : C’est demain la nouvelle lune; on remarquera ton absence, car ta place sera vide. 19 Tu descendras le troisième jour jusqu’au fond du lieu où tu t’étais caché le jour de l’affaire, et tu resteras près de la pierre d’Ezel. 20 Je tirerai trois flèches du côté de la pierre, comme si je visais un but. 21 Et voici, j’enverrai un jeune homme, et je lui dirai: Va, trouve les flèches. Si je lui dis : Voici, les flèches sont en deçà de toi, prends-les! alors viens, car il y a paix pour toi, et tu n’as rien à craindre, l’Eternel est vivant ! 22 Mais si je dis au jeune homme : Voici, les flèches sont au delà de toi! alors va-t-en, car l’Eternel te renvoie. 23 L’Eternel est à jamais témoin de la parole que nous nous sommes donnée l’un à l’autre. 24 David se cacha dans les champs. C’était la nouvelle lune, Et le roi prit place au festin pour manger. 25 Le roi s’assit comme à l’ordinaire sur son siège contre la paroi, Jonathan se leva, et Abner s’assit à côté de Saül; mais la place de David resta vide. 26 Saül ne dit rien ce jour-là; car, pensa-t-il, c’est par hasard, il n’est pas pur, certainement il n’est pas pur. 27 Le lendemain, second jour de la nouvelle lune, la place de David était encore vide. Et Saül dit à Jonathan, son fils : Pourquoi le fils d’Isaï n’a-t-il paru au repas ni hier ni aujourd’hui ? 28 Jonathan répondit à Saül : David m’a demandé la permission d’aller à Bethléhem. 29 Il a dit : Laisse-moi aller, je te prie, car nous avons dans la ville un sacrifice de famille, et mon frère me l’a fait savoir; si donc j’ai trouvé grâce à tes yeux, permets que j’aille en hâte voir mes frères. C’est pour cela qu’il n’est point venu à la table du roi. 30 Alors la colère de Saül s’enflamma contre Jonathan, et il lui dit : Fils pervers et rebelle, ne sais je pas que tu as pour ami le fils d’Isaï, à ta honte et à la honte de ta mère ? 31 Car aussi longtemps que le fils d’Isaï sera vivant sur la terre, il n’y aura point de sécurité ni pour toi ni pour ta royauté. Et maintenant, envoie-le chercher, Et qu’on me l’amène, car il est digne de mort. 32 Jonathan répondit à Saül, son père, et lui dit : Pourquoi le ferait-on mourir ? Qu’a-t-il fait ? 33 Et Saül dirigea sa lance contre lui, pour le frapper. Jonathan comprit que c’était chose résolue chez son père que de faire mourir David. 34 Il se leva de table dans une ardente colère, et ne participa point au repas le second jour de la nouvelle lune; car il était affligé à cause de David, parce que son père l’avait outragé. 35 Le lendemain matin, Jonathan alla dans les champs au lieu convenu avec David, et il était accompagné d’un petit garçon. 36 Il lui dit : Cours, trouve les flèches que je vais tirer. Le garçon courut, et Jonathan tira une flèche qui le dépassa. 37 Lorsqu’il arriva au lieu où était la flèche que Jonathan avait tirée, Jonathan cria derrière lui : La flèche n’est-elle pas plus loin que toi? 38 Il lui cria encore: Vite, hâte-toi, ne t’arrête pas! Et le garçon de Jonathan ramassa les flèches et revint vers son maître. 39 Le garçon ne savait rien; Jonathan et David seuls comprenaient la chose. 40 Jonathan remit ses armes à son garçon, et lui dit : Va, porte-les à la ville. 41 Après le départ du garçon, David se leva du côté du midi, puis se jeta le visage contre terre et se prosterna trois fois. Les deux amis s’embrassèrent et pleurèrent ensemble, David surtout fondit en larmes. 42 Et Jonathan dit à David : Va en paix, maintenant que nous avons juré l’un et l’autre, au nom de l’Eternel, en disant : Que l’Eternel soit à jamais entre moi et toi, entre ma postérité et ta postérité ! David se leva, et s’en alla, et Jonathan rentra dans la ville. 43

1 Samuel 21 / Louis Segond

1 David se rendit à Nob, vers le sacrificateur Achimélec, qui accourut effrayé au-devant de lui et lui dit : Pourquoi es-tu seul et n’y a-t-il personne avec toi? 2 David répondit au sacrificateur Achimélec : Le roi m’a donné un ordre et m’a dit : Que personne ne sache rien de l’affaire pour laquelle je t’envoie et de l’ordre que je t’ai donné. J’ai fixé un rendez-vous à mes gens. 3 Maintenant qu’as-tu sous la main ? Donne-moi cinq pains, ou ce qui se trouvera. 4 Le sacrificateur répondit à David : Je n’ai pas de pain ordinaire sous la main, mais il y a du pain consacré; si du moins tes gens se sont abstenus de femmes ! 5 David répondit au sacrificateur : Nous nous sommes abstenus de femmes depuis trois jours que je suis parti, et tous mes gens sont purs : d’ailleurs, si c’est là un acte profane, il sera certainement aujourd’hui sanctifié par celui qui en sera l’instrument. 6 Alors le sacrificateur lui donna du pain consacré, car il n’y avait là d’autre pain que du pain de proposition, qu’on avait ôté de devant l’Eternel pour le remplacer par du pain chaud au moment où on l’avait pris. 7 Là, ce même jour, un homme d’entre les serviteurs de Saül se trouvait enfermé devant l’Eternel; c’était un Edomite, nommé Doëg, chef des bergers de Saül. 8 David dit à Achimélec : N’as-tu pas sous la main une lance ou une épée ? car je n’ai pris avec moi ni mon épée ni mes armes, parce que l’ordre du roi était pressant. 9 Le sacrificateur répondit : Voici l’épée de Goliath, le Philistin, que tu as tué dans la vallée des térébinthes; elle est enveloppée dans un drap, derrière l’éphod; si tu veux la prendre, prends-la, car il n’y en a pas d’autre ici. Et David dit : Il n’y en a point de pareille; donne-la-moi. 10 David se leva et s’enfuit le même jour loin de Saül. Il arriva chez Akisch, roi de Gath. 11 Les serviteurs d’Akisch lui dirent : N’est-ce pas là David, roi du pays ? n’est-ce pas celui pour qui l’on chantait en dansant : Saül a frappé ses mille,-Et David ses dix mille ? 12 David prit à coeur ces paroles, et il eut une grande crainte d’Akisch, roi de Gath. 13 Il se montra comme fou à leurs yeux, et fit devant eux des extravagances; il faisait des marques sur les battants des portes, Et il laissait couler sa salive sur sa barbe. 14 Akisch dit à ses serviteurs : Vous voyez bien que cet homme a perdu la raison; pourquoi me l’amenez-vous? 15 Est-ce que je manque de fous, pour que vous m’ameniez celui-ci et me rendiez témoin de ses extravagances ? Faut-il qu’il entre dans ma maison ? 16

Psaumes 113 / Louis Segond

1 Louez l’Eternel ! Serviteurs de l’Eternel, louez, Louez le nom de l’Eternel ! 2 Que le nom de l’Eternel soit béni, Dès maintenant et à jamais ! 3 Du lever du soleil jusqu’à son couchant, Que le nom de l’Eternel soit célébré ! 4 L’Eternel est élevé au-dessus de toutes les nations, Sa gloire est au-dessus des cieux. 5 Qui est semblable à l’Eternel, notre Dieu ? Il a sa demeure en haut; 6 Il abaisse les regards Sur les cieux et sur la terre. 7 De la poussière il retire le pauvre, Du fumier il relève l’indigent, 8 Pour les faire asseoir avec les grands, Avec les grands de son peuple. 9 Il donne une maison à celle qui était stérile, Il en fait une mère joyeuse au milieu de ses enfants. Louez l’Eternel !

Psaumes 114 / Louis Segond

1 Quand Israël sortit d’Egypte, Quand la maison de Jacob s’éloigna d’un peuple barbare, 2 Juda devint son sanctuaire, Israël fut son domaine. 3 La mer le vit et s’enfuit, Le Jourdain retourna en arrière; 4 Les montagnes sautèrent comme des béliers, Les collines comme des agneaux. 5 Qu’as-tu, mer, pour t’enfuir, Jourdain, pour retourner en arrière ? 6 Qu’avez-vous, montagnes, pour sauter comme des béliers, Et vous, collines, comme des agneaux ? 7 Tremble devant le Seigneur, ô terre ! Devant le Dieu de Jacob, 8 Qui change le rocher en étang, Le roc en source d’eaux.

Proverbes 15:15-17 / Louis Segond

15 Tous les jours du malheureux sont mauvais, Mais le coeur content est un festin perpétuel. 16 Mieux vaut peu, avec la crainte de l’Eternel, Qu’un grand trésor, avec le trouble. 17 Mieux vaut de l’herbe pour nourriture, là où règne l’amour, Qu’un boeuf engraissé, si la haine est là.