Lecture du 09 Octobre

1 Thessaloniciens 1 / Louis Segond

1 Paul, et Silvain, et Timothée, à l’Eglise des Thessaloniciens, qui est en Dieu le Père et en Jésus-Christ le Seigneur : que la grâce et la paix vous soient données! 2 Nous rendons continuellement grâces à Dieu pour vous tous, faisant mention de vous dans nos prières, 3 nous rappelant sans cesse l’oeuvre de votre foi, le travail de votre charité, et la fermeté de votre espérance en notre Seigneur Jésus-Christ, devant Dieu notre Père. 4 Nous savons, frères bien-aimés de Dieu, que vous avez été élus, 5 notre Evangile ne vous ayant pas été prêché en paroles seulement, mais avec puissance, avec l’Esprit Saint, et avec une pleine persuasion; car vous n’ignorez pas que nous nous sommes montrés ainsi parmi vous, à cause de vous. 6 Et vous-mêmes, vous avez été mes imitateurs et ceux du Seigneur, en recevant la parole au milieu de beaucoup de tribulations, avec la joie du Saint Esprit, 7 en sorte que vous êtes devenus un modèle pour tous les croyants de la Macédoine et de l’Achaïe. 8 Non seulement, en effet, la parole du Seigneur a retenti de chez vous dans la Macédoine et dans l’Achaïe, mais votre foi en Dieu s’est fait connaître en tout lieu, de telle manière que nous n’avons pas besoin d’en parler. 9 Car on raconte, à notre sujet, quel accès nous avons eu auprès de vous, et comment vous vous êtes convertis à Dieu, en abandonnant les idoles pour servir le Dieu vivant et vrai, 10 et pour attendre des cieux son Fils, qu’il a ressuscité des morts, Jésus, qui nous délivre de la colère à venir.

1 Thessaloniciens 2:1-8 / Louis Segond

1 Vous savez vous-mêmes, frères, que notre arrivée chez vous n’a pas été sans résultat. 2 Après avoir souffert et reçu des outrages à Philippes, comme vous le savez, nous prîmes de l’assurance en notre Dieu, pour vous annoncer l’Evangile de Dieu, au milieu de bien des combats. 3 Car notre prédication ne repose ni sur l’erreur, ni sur des motifs impurs, ni sur la fraude; 4 mais, selon que Dieu nous a jugés dignes de nous confier l’Evangile, ainsi nous parlons, non comme pour plaire à des hommes, mais pour plaire à Dieu, qui sonde nos coeurs. 5 Jamais, en effet, nous n’avons usé de paroles flatteuses, comme vous le savez; jamais nous n’avons eu la cupidité pour mobile, Dieu en est témoin. 6 Nous n’avons point cherché la gloire qui vient des hommes, ni de vous ni des autres; nous aurions pu nous produire avec autorité comme apôtres de Christ, 7 mais nous avons été pleins de douceur au milieu de vous. De même qu’une nourrice prend un tendre soin de ses enfants, 8 nous aurions voulu, dans notre vive affection pour vous, non seulement vous donner l’Evangile de Dieu, mais encore nos propres vies, tant vous nous étiez devenus chers.

Jérémie 12 / Louis Segond

1 Tu es trop juste, Eternel, pour que je conteste avec toi; Je veux néanmoins t’adresser la parole sur tes jugements : Pourquoi la voie des méchants est-elle prospère ? Pourquoi tous les perfides vivent-ils en paix ? 2 Tu les as plantés, ils ont pris racine, Ils croissent, ils portent du fruit; Tu es près de leur bouche, Mais loin de leur coeur. 3 Et toi, Eternel, tu me connais, Tu me vois, tu sondes mon coeur qui est avec toi. Enlève-les comme des brebis qu’on doit égorger, Et prépare-les pour le jour du carnage ! 4 Jusques à quand le pays sera-t-il dans le deuil, Et l’herbe de tous les champs sera-t-elle desséchée ? A cause de la méchanceté des habitants, Les bêtes et les oiseaux périssent. Car ils disent : Il ne verra pas notre fin.- 5 Si tu cours avec des piétons et qu’ils te fatiguent, Comment pourras-tu lutter avec des chevaux ? Et si tu ne te crois en sûreté que dans une contrée paisible, Que feras-tu sur les rives orgueilleuses du Jourdain ? 6 Car tes frères eux-mêmes et la maison de ton père te trahissent, Ils crient eux-mêmes à pleine voix derrière toi. Ne les crois pas, quand ils te diront des paroles amicales. 7 J’ai abandonné ma maison, J’ai délaissé mon héritage, J’ai livré l’objet de mon amour aux mains de ses ennemis. 8 Mon héritage a été pour moi comme un lion dans la forêt, Il a poussé contre moi ses rugissements; C’est pourquoi je l’ai pris en haine. 9 Mon héritage a été pour moi un oiseau de proie, une hyène; Aussi les oiseaux de proie viendront de tous côtés contre lui. Allez, rassemblez tous les animaux des champs, Faites-les venir pour qu’ils le dévorent ! 10 Des bergers nombreux ravagent ma vigne, Ils foulent mon champ; Ils réduisent le champ de mes délices en un désert, en une solitude. 11 Ils le réduisent en un désert; Il est en deuil, il est désolé devant moi. Tout le pays est ravagé, Car nul n’y prend garde. 12 Sur tous les lieux élevés du désert arrivent les dévastateurs, Car le glaive de l’Eternel dévore le pays d’un bout à l’autre; Il n’y a de paix pour aucun homme. 13 Ils ont semé du froment, et ils moissonnent des épines, Ils se sont fatigués sans profit. Ayez honte de ce que vous récoltez, Par suite de la colère ardente de l’Eternel. 14 Ainsi parle l’Eternel sur tous mes méchants voisins, Qui attaquent l’héritage que j’ai donné à mon peuple d’Israël : Voici, je les arracherai de leur pays, Et j’arracherai la maison de Juda du milieu d’eux. 15 Mais après que je les aurai arrachés, J’aurai de nouveau compassion d’eux, Et je les ramènerai chacun dans son héritage, Chacun dans son pays. 16 Et s’ils apprennent les voies de mon peuple, S’ils jurent par mon nom, en disant: L’Eternel est vivant ! Comme ils ont enseigné à mon peuple à jurer par Baal, Alors ils jouiront du bonheur au milieu de mon peuple. 17 Mais s’ils n’écoutent rien, Je détruirai une telle nation, Je la détruirai, je la ferai périr, dit l’Eternel.

Jérémie 13 / Louis Segond

1 Ainsi m’a parlé l’Eternel : Va, achète-toi une ceinture de lin, et mets-la sur tes reins; mais ne la trempe pas dans l’eau. 2 J’achetai la ceinture, selon la parole de l’Eternel, et je la mis sur mes reins. 3 La parole de l’Eternel me fut adressée une seconde fois, en ces mots : 4 Prends la ceinture que tu as achetée, et qui est sur tes reins; lève-toi, va vers l’Euphrate, et là, cache-la dans la fente d’un rocher. 5 J’allai, et je la cachai près de l’Euphrate, comme l’Eternel me l’avait ordonné. 6 Plusieurs jours après, l’Eternel me dit : Lève-toi, va vers l’Euphrate, et là, prends la ceinture que je t’avais ordonné d’y cacher. 7 J’allai vers l’Euphrate, je fouillai, et je pris la ceinture dans le lieu où je l’avais cachée; mais voici, la ceinture était gâtée, elle n’était plus bonne à rien. 8 La parole de l’Eternel me fut adressée, en ces mots : 9 Ainsi parle l’Eternel : C’est ainsi que je détruirai l’orgueil de Juda et l’orgueil immense de Jérusalem. 10 Ce méchant peuple, qui refuse d’écouter mes paroles, Qui suit les penchants de son coeur, Et qui va après d’autres dieux, Pour les servir et se prosterner devant eux, Qu’il devienne comme cette ceinture, Qui n’est plus bonne à rien! 11 Car comme on attache la ceinture aux reins d’un homme, Ainsi je m’étais attaché toute la maison d’Israël Et toute la maison de Juda, dit l’Eternel, Afin qu’elles fussent mon peuple, Mon nom, ma louange, et ma gloire. Mais ils ne m’ont point écouté. 12 Tu leur diras cette parole : Ainsi parle l’Eternel, le Dieu d’Israël : Tous les vases seront remplis de vin. Et ils te diront : Ne savons-nous pas Que tous les vases seront remplis de vin ? 13 Alors dis-leur: Ainsi parle l’Eternel : Voici, je remplirai tous les habitants de ce pays, Les rois qui sont assis sur le trône de David, Les sacrificateurs, les prophètes, et tous les habitants de Jérusalem, Je les remplirai d’ivresse. 14 Je les briserai les uns contre les autres, Les pères et les fils ensemble, dit l’Eternel; Je n’épargnerai pas, je n’aurai point de pitié, point de miséricorde, Rien ne m’empêchera de les détruire. 15 Ecoutez et prêtez l’oreille ! Ne soyez point orgueilleux ! Car l’Eternel parle. 16 Rendez gloire à l’Eternel, votre Dieu, Avant qu’il fasse venir les ténèbres, Avant que vos pieds heurtent contre les montagnes de la nuit; Vous attendrez la lumière, Et il la changera en ombre de la mort, Il la réduira en obscurité profonde. 17 Si vous n’écoutez pas, Je pleurerai en secret, à cause de votre orgueil; Mes yeux fondront en larmes, Parce que le troupeau de l’Eternel sera emmené captif. 18 Dis au roi et à la reine : Asseyez-vous à terre ! Car il est tombé de vos têtes, Le diadème qui vous servait d’ornement. 19 Les villes du midi sont fermées, Il n’y a personne pour ouvrir; Tout Juda est emmené captif, Il est emmené tout entier captif. 20 Lève tes yeux et regarde Ceux qui viennent du septentrion. Où est le troupeau qui t’avait été donné, Le troupeau qui faisait ta gloire ? 21 Que diras-tu de ce qu’il te châtie ? C’est toi-même qui leur as appris à te traiter en maîtres. Les douleurs ne te saisiront-elles pas, Comme elles saisissent une femme en travail ? 22 Si tu dis en ton coeur : Pourquoi cela m’arrive-t-il? C’est à cause de la multitude de tes iniquités Que les pans de tes habits sont relevés, Et que tes talons sont violemment mis à nu. 23 Un Ethiopien peut-il changer sa peau, Et un léopard ses taches ? De même, pourriez-vous faire le bien, Vous qui êtes accoutumés à faire le mal ? 24 Je les disperserai, comme la paille emportée Par le vent du désert. 25 Voilà ton sort, la part que je te mesure, Dit l’Eternel, Parce que tu m’as oublié, Et que tu as mis ta confiance dans le mensonge. 26 Je relèverai tes pans jusque sur ton visage, Afin qu’on voie ta honte. 27 J’ai vu tes adultères et tes hennissements, Tes criminelles prostitutions sur les collines et dans les champs, J’ai vu tes abominations. Malheur à toi, Jérusalem ! Jusques à quand tarderas-tu à te purifier ?

Jérémie 14:1-10 / Louis Segond

1 La parole qui fut adressée à Jérémie par l’Eternel, à l’occasion de la sécheresse. 2 Juda est dans le deuil, Ses villes sont désolées, tristes, abattues, Et les cris de Jérusalem s’élèvent. 3 Les grands envoient les petits chercher de l’eau, Et les petits vont aux citernes, ne trouvent point d’eau, Et retournent avec leurs vases vides; Confus et honteux, ils se couvrent la tête. 4 La terre est saisie d’épouvante, Parce qu’il ne tombe point de pluie dans le pays, Et les laboureurs confus se couvrent la tête. 5 Même la biche dans la campagne Met bas et abandonne sa portée, Parce qu’il n’y a point de verdure. 6 Les ânes sauvages se tiennent sur les lieux élevés, Aspirant l’air comme des serpents; Leurs yeux languissent, parce qu’il n’y a point d’herbe. 7 Si nos iniquités témoignent contre nous, Agis à cause de ton nom, ô Eternel ! Car nos infidélités sont nombreuses, Nous avons péché contre toi. 8 Toi qui es l’espérance d’Israël, Son sauveur au temps de la détresse, Pourquoi serais-tu comme un étranger dans le pays, Comme un voyageur qui y entre pour passer la nuit ? 9 Pourquoi serais-tu comme un homme stupéfait, Comme un héros incapable de nous secourir ? Tu es pourtant au milieu de nous, ô Eternel, Et ton nom est invoqué sur nous: Ne nous abandonne pas! 10 Voici ce que l’Eternel dit de ce peuple : Ils aiment à courir çà et là, Ils ne savent retenir leurs pieds; L’Eternel n’a point d’attachement pour eux, Il se souvient maintenant de leurs crimes, Et il châtie leurs péchés.

Psaumes 79 / Louis Segond

1 Psaume d’Asaph. O Dieu ! les nations ont envahi ton héritage, Elles ont profané ton saint temple, Elles ont fait de Jérusalem un monceau de pierres. 2 Elles ont livré les cadavres de tes serviteurs En pâture aux oiseaux du ciel, La chair de tes fidèles aux bêtes de la terre; 3 Elles ont versé leur sang comme de l’eau Tout autour de Jérusalem, Et il n’y a eu personne pour les enterrer. 4 Nous sommes devenus un objet d’opprobre pour nos voisins, De moquerie et de risée pour ceux qui nous entourent. 5 Jusques à quand, Eternel ! t’irriteras-tu sans cesse, Et ta colère s’embrasera-t-elle comme le feu ? 6 Répands ta fureur sur les nations qui ne te connaissent pas, Et sur les royaumes qui n’invoquent pas ton nom ! 7 Car on a dévoré Jacob, Et ravagé sa demeure. 8 Ne te souviens plus de nos iniquités passées ! Que tes compassions viennent en hâte au-devant de nous! Car nous sommes bien malheureux. 9 Secours-nous, Dieu de notre salut, pour la gloire de ton nom ! Délivre-nous, et pardonne nos péchés, à cause de ton nom ! 10 Pourquoi les nations diraient-elles: Où est leur Dieu ? Qu’on sache, en notre présence, parmi les nations, Que tu venges le sang de tes serviteurs, le sang répandu ! 11 Que les gémissements des captifs parviennent jusqu’à toi! Par ton bras puissant sauve ceux qui vont périr ! 12 Rends à nos voisins sept fois dans leur sein Les outrages qu’ils t’ont faits, Seigneur ! 13 Et nous, ton peuple, le troupeau de ton pâturage, Nous te célébrerons éternellement; De génération en génération nous publierons tes louanges.

Proverbes 24:30-34 / Louis Segond

30 J’ai passé près du champ d’un paresseux, Et près de la vigne d’un homme dépourvu de sens. 31 Et voici, les épines y croissaient partout, Les ronces en couvraient la face, Et le mur de pierres était écroulé. 32 J’ai regardé attentivement, Et j’ai tiré instruction de ce que j’ai vu. 33 Un peu de sommeil, un peu d’assoupissement, Un peu croiser les mains pour dormir !… 34 Et la pauvreté te surprendra, comme un rôdeur, Et la disette, comme un homme en armes.