Lecture du 03 Octobre

Philippiens 4 / Louis Segond

1 C’est pourquoi, mes bien-aimés, et très chers frères, vous qui êtes ma joie et ma couronne, demeurez ainsi fermes dans le Seigneur, mes bien-aimés ! 2 J’exhorte Evodie et j’exhorte Syntyche à être d’un même sentiment dans le Seigneur. 3 Et toi aussi, fidèle collègue, oui, je te prie de les aider, elles qui ont combattu pour l’Evangile avec moi, et avec Clément et mes autres compagnons d’oeuvre, dont les noms sont dans le livre de vie. 4 Réjouissez-vous toujours dans le Seigneur; je le répète, réjouissez-vous. 5 Que votre douceur soit connue de tous les hommes. Le Seigneur est proche. 6 Ne vous inquiétez de rien; mais en toute chose faites connaître vos besoins à Dieu par des prières et des supplications, avec des actions de grâces. 7 Et la paix de Dieu, qui surpasse toute intelligence, gardera vos coeurs et vos pensées en Jésus-Christ. 8 Au reste, frères, que tout ce qui est vrai, tout ce qui est honorable, tout ce qui est juste, tout ce qui est pur, tout ce qui est aimable, tout ce qui mérite l’approbation, ce qui est vertueux et digne de louange, soit l’objet de vos pensées. 9 Ce que vous avez appris, reçu et entendu de moi, et ce que vous avez vu en moi, pratiquez-le. Et le Dieu de paix sera avec vous. 10 J’ai éprouvé une grande joie dans le Seigneur de ce que vous avez pu enfin renouveler l’expression de vos sentiments pour moi; vous y pensiez bien, mais l’occasion vous manquait. 11 Ce n’est pas en vue de mes besoins que je dis cela, car j’ai appris à être content de l’état où je me trouve. 12 Je sais vivre dans l’humiliation, et je sais vivre dans l’abondance. En tout et partout j’ai appris à être rassasié et à avoir faim, à être dans l’abondance et à être dans la disette. 13 Je puis tout par celui qui me fortifie. 14 Cependant vous avez bien fait de prendre part à ma détresse. 15 Vous le savez vous-mêmes, Philippiens, au commencement de la prédication de l’Evangile, lorsque je partis de la Macédoine, aucune Eglise n’entra en compte avec moi pour ce qu’elle donnait et recevait; vous fûtes les seuls à le faire, 16 car vous m’envoyâtes déjà à Thessalonique, et à deux reprises, de quoi pourvoir à mes besoins. 17 Ce n’est pas que je recherche les dons; mais je recherche le fruit qui abonde pour votre compte. 18 J’ai tout reçu, et je suis dans l’abondance; j’ai été comblé de biens, en recevant par Epaphrodite ce qui vient de vous comme un parfum de bonne odeur, un sacrifice que Dieu accepte, et qui lui est agréable. 19 Et mon Dieu pourvoira à tous vos besoins selon sa richesse, avec gloire, en Jésus-Christ. 20 A notre Dieu et Père soit la gloire aux siècles des siècles ! Amen ! 21 Saluez tous les saints en Jésus-Christ. Les frères qui sont avec moi vous saluent. 22 Tous les saints vous saluent, et principalement ceux de la maison de César. 23 Que la grâce du Seigneur Jésus-Christ soit avec votre esprit !

Jérémie 1 / Louis Segond

1 Paroles de Jérémie, fils de Hilkija, l’un des sacrificateurs d’Anathoth, dans le pays de Benjamin. 2 La parole de l’Eternel lui fut adressée au temps de Josias, fils d’Amon, Roi de Juda, la treizième année de son règne, 3 et au temps de Jojakim, fils de Josias, roi de Juda, jusqu’à la fin de la onzième année de Sédécias, fils de Josias, roi de Juda, jusqu’à l’époque où Jérusalem fut emmenée en captivité, au cinquième mois. 4 La parole de l’Eternel me fut adressée, en ces mots : 5 Avant que je t’eusse formé dans le ventre de ta mère, je te connaissais, et avant que tu fusses sorti de son sein, je t’avais consacré, je t’avais établi Prophète des nations. 6 Je répondis : Ah ! Seigneur Eternel ! voici, je ne sais point parler, car je suis un enfant. 7 Et l’Eternel me dit : Ne dis Pas: Je suis un enfant. Car tu iras vers tous ceux auprès de qui je t’enverrai, et tu diras tout ce que je t’ordonnerai. 8 Ne les crains point, car je suis avec toi pour te délivrer, dit l’Eternel. 9 Puis l’Eternel étendit sa main, et toucha ma bouche; et l’Eternel me dit : Voici, je mets mes paroles dans ta bouche. 10 Regarde, je t’établis aujourd’hui sur les nations et sur les royaumes, pour que tu arraches et que tu abattes, pour que tu ruines et que tu détruises, pour que tu bâtisses et que tu plantes. 11 La parole de l’Eternel me fut adressée, en ces mots : Que vois-tu, Jérémie ? Je répondis : Je vois une branche d’amandier. 12 Et l’Eternel me dit : Tu as bien vu; car je veille sur ma parole, pour l’exécuter. 13 La parole de l’Eternel me fut adressée une seconde fois, en ces mots : Que vois-tu? Je répondis : Je vois une chaudière bouillante, du côté du septentrion. 14 Et l’Eternel me dit : C’est du septentrion que la calamité se répandra sur tous les habitants du pays. 15 Car voici, je vais appeler tous les peuples des royaumes du septentrion, dit l’Eternel; ils viendront, et placeront chacun leur siège à l’entrée des portes de Jérusalem, contre ses murailles tout alentour, Et contre toutes les villes de Juda. 16 Je prononcerai mes jugements contre eux, à cause de toute leur méchanceté, parce qu’ils m’ont abandonné et ont offert de l’encens à d’autres dieux, et parce qu’ils se sont prosternés devant l’ouvrage de leurs mains. 17 Et toi, ceins tes reins, lève-toi, et dis-leur tout ce que je t’ordonnerai. Ne tremble pas en leur présence, de peur que je ne te fasse trembler devant eux. 18 Voici, je t’établis en ce jour sur tout le pays comme une ville forte, une colonne de fer et un mur d’airain, contre les rois de Juda, contre ses chefs, contre ses sacrificateurs, et contre le peuple du pays. 19 Ils te feront la guerre, mais ils ne te vaincront pas; car je suis avec toi pour te délivrer, dit l’Eternel.

Jérémie 2:1-30 / Louis Segond

1 La parole de l’Eternel me fut adressée, en ces mots : 2 Va, et crie aux oreilles de Jérusalem : Ainsi parle l’Eternel : Je me souviens de ton amour lorsque tu étais jeune, De ton affection lorsque tu étais fiancée, Quand tu me suivais au désert, Dans une terre inculte. 3 Israël était consacré à l’Eternel, Il était les prémices de son revenu; Tous ceux qui en mangeaient se rendaient coupables, Et le malheur fondait sur eux, dit l’Eternel. 4 Ecoutez la parole de l’Eternel, maison de Jacob, Et vous toutes, familles de la maison d’Israël ! 5 Ainsi parle l’Eternel : Quelle iniquité vos pères ont-ils trouvée en moi, Pour s’éloigner de moi, Et pour aller après des choses de néant et n’être eux-mêmes que néant ? 6 Ils n’ont pas dit : Où est l’Eternel, Qui nous a fait monter du pays d’Egypte, Qui nous a conduits dans le désert, Dans une terre aride et pleine de fosses, Dans une terre où règnent la sécheresse et l’ombre de la mort, Dans une terre Par où personne ne passe, Et où n’habite aucun homme ? 7 Je vous ai fait venir dans un pays semblable à un verger, Pour que vous en mangiez les fruits et les meilleures productions; Mais vous êtes venus, et vous avez souillé mon pays, Et vous avez fait de mon héritage une abomination. 8 Les sacrificateurs n’ont pas dit : Où est l’Eternel ? Les dépositaires de la loi ne m’ont pas connu, Les pasteurs m’ont été infidèles, Les prophètes ont prophétisé par Baal, Et sont allés après ceux qui ne sont d’aucun secours. 9 C’est pourquoi je veux encore contester avec vous, dit l’Eternel, Je veux contester avec les enfants de vos enfants. 10 Passez aux îles de Kittim, et regardez ! Envoyez quelqu’un à Kédar, observez bien, Et regardez s’il y a rien de semblable! 11 Y a-t-il une nation qui change ses dieux, Quoiqu’ils ne soient pas des Dieux ? Et mon peuple a changé sa gloire contre ce qui n’est d’aucun secours ! 12 Cieux, soyez étonnés de cela; frémissez d’épouvante et d’horreur ! dit l’Eternel. 13 Car mon peuple a commis un double péché : Ils m’ont abandonné, moi qui suis une source d’eau vive, Pour se creuser des citernes, des citernes crevassées, Qui ne retiennent pas l’eau. 14 Israël est-il un esclave acheté, ou né dans la maison ? Pourquoi donc devient-il une proie ? 15 Contre lui les lionceaux rugissent, poussent leurs cris, Et ils ravagent son pays; Ses villes sont brûlées, il n’y a plus d’habitants. 16 Même les enfants de Noph et de Tachpanès Te briseront le sommet de la tête. 17 Cela ne t’arrive-t-il pas Parce que tu as abandonné l’Eternel, ton Dieu, Lorsqu’il te dirigeait dans la bonne voie ? 18 Et maintenant, qu’as-tu à faire d’aller en Egypte, Pour boire l’eau du Nil ? Qu’as-tu à faire d’aller en Assyrie, Pour boire l’eau du fleuve ? 19 Ta méchanceté te châtiera, et ton infidélité te punira, Tu sauras et tu verras que c’est une chose mauvaise et amère D’abandonner l’Eternel, ton Dieu, Et de n’avoir de moi aucune crainte, Dit le Seigneur, l’Eternel des armées. 20 Tu as dès longtemps brisé ton joug, Rompu tes liens, Et tu as dit : Je ne veux plus être dans la servitude ! Mais sur toute colline élevée Et sous tout arbre vert Tu t’es courbée comme une prostituée. 21 Je t’avais plantée comme une vigne excellente Et du meilleur plant; Comment as-tu changé, Dégénéré en une vigne étrangère ? 22 Quand tu te laverais avec du nitre, Quand tu emploierais beaucoup de potasse, Ton iniquité resterait marquée devant moi, Dit le Seigneur, l’Eternel. 23 Comment dirais-tu: Je ne me suis point souillée, Je ne suis point allée après les Baals ? Regarde tes pas dans la vallée, Reconnais ce que tu as fait, Dromadaire à la course légère et vagabonde ! 24 Anesse sauvage, habituée au désert, Haletante dans l’ardeur de sa passion, Qui l’empêchera de satisfaire son désir ? Tous ceux qui la cherchent n’ont pas à se fatiguer; Ils la trouvent pendant son mois. 25 Ne t’expose pas à avoir les pieds nus, Ne dessèche pas ton gosier ! Mais tu dis : C’est en vain, non! Car j’aime les dieux étrangers, je veux aller après eux. 26 Comme un voleur est confus lorsqu’il est surpris, Ainsi seront confus ceux de la maison d’Israël, Eux, leurs rois, leurs chefs, Leurs sacrificateurs et leurs prophètes. 27 Ils disent au bois : Tu es mon père ! Et à la pierre : Tu m’as donné la vie ! Car ils me tournent le dos, ils ne me regardent pas. Et quand ils sont dans le malheur, ils disent : Lève-toi, Sauve-nous! 28 Où donc sont tes dieux que tu t’es faits ? Qu’ils se lèvent, s’ils peuvent te sauver au temps du malheur ! Car tu as autant de dieux que de villes, ô Juda ! 29 Pourquoi contesteriez-vous avec moi? Vous m’avez tous été infidèles, dit l’Eternel. 30 En vain ai-je frappé vos enfants; Ils n’ont point eu égard à la correction; Votre glaive a dévoré vos prophètes, Comme un lion destructeur.

Psaumes 75 / Louis Segond

1 Au chef des chantres. Ne détruis pas. Psaume d’Asaph. Cantique. 2 Nous te louons, ô Dieu ! nous te louons; Ton nom est dans nos bouches; Nous publions tes merveilles. 3 Au temps que j’aurai fixé, Je jugerai avec droiture. 4 La terre tremble avec tous ceux qui l’habitent : Moi, j’affermis ses colonnes.-Pause. 5 Je dis à ceux qui se glorifient : Ne vous glorifiez pas! Et aux méchants : N’élevez pas la tête ! 6 N’élevez pas si haut votre tête, Ne parlez pas avec tant d’arrogance ! 7 Car ce n’est ni de l’orient, ni de l’occident, Ni du désert, que vient l’élévation. 8 Mais Dieu est celui qui juge : Il abaisse l’un, et il élève l’autre. 9 Il y a dans la main de l’Eternel une coupe, Où fermente un vin plein de mélange, Et il en verse : Tous les méchants de la terre sucent, boivent jusqu’à la lie. 10 Je publierai ces choses à jamais; Je chanterai en l’honneur du Dieu de Jacob.- 11 Et j’abattrai toutes les forces des méchants; Les forces du juste seront élevées.

Proverbes 24:17-20 / Louis Segond

17 Ne te réjouis pas de la chute de ton ennemi, Et que ton coeur ne soit pas dans l’allégresse quand il chancelle, 18 De peur que l’Eternel ne le voie, que cela ne lui déplaise, Et qu’il ne détourne de lui sa colère. 19 Ne t’irrite pas à cause de ceux qui font le mal, Ne porte pas envie aux méchants; 20 Car il n’y a point d’avenir pour celui qui fait le mal, La lampe des méchants s’éteint.