Le Maître des brèches.

Le Maître des brèches.

En français, celui qui fait le pain s’appelle le boulanger.

Le pâtissier confectionne les gâteaux.

Celui qui fait de la mécanique porte le nom de mécanicien. Et nous pourrions continuer les exemples.

En anglais celui qui fait une brèche s’appelle le « breaker ». Mais nous n’avons pas son correspondant en français. Aussi nous surnommerons simplement le Seigneur Jésus comme le Maître des brèches.

Il est capable d’ouvrir une brèche dans la mer et de la transformer en chemin afin que tout son peuple y passe à pieds secs.

Il ouvre aussi une route dans le fleuve pour que Josué et les israélites touchent la Terre Promise.

C’est ce qui pousse le psalmiste à écrire : “Qu’as-tu, mer pour t’enfuir, Jourdain pour retourner en arrière ? (Psaume 114v5)”.

Le Maitre des brèches est là.

« Oh ! Si tu déchirais les cieux, et si tu descendais », priait le prophète (Esaïe 63v19).

Jésus, en venant sur notre terre, va déchirer les cieux. Il descend pour nous sauver en nous délivrant de nos péchés. Suite à la mort violente de la croix, il ouvre une brèche dans la mort et le séjour des morts en ressuscitant pour ne jamais plus mourir.

L’une des brèches les plus extraordinaires est celle qu’il peut faire dans le cœur d’un être humain pour le toucher et le sauver. Il peut la faire dans le cœur le plus dur. Il peut toucher un enfant rebelle. Il peut briser le cœur le plus endurci et par sa parole le transformer. Nous pouvons lui faire confiance.

Le prophète Michée le dit dans son livre : « Celui qui fera la brèche montera devant eux » (Michée 2v13).

Jésus peut ouvrir un chemin.


Pasteur Jean CIZERON